Institutions / IPSI

IPSI - Institution pour le Progrès Social dans l’Industrie

Administration

L’institution est composée :

  • des membres fondateurs des conventions de préretraites progressives à l’origine de l’IPSAS et de l’IPCS (le GESiM et les organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT-FO),

  • de membres actifs.

Elle est administrée par un conseil paritaire comprenant :

  • 4 membres désignés par le Conseil d’Administration du GESiM parmi les membres des comités de direction d’entreprises de l’industrie ou des personnalités reconnues pour leurs compétences et leur intérêt pour l’objet de l’Institution,

  • 4 membres désignés par les organisations syndicales membres fondateurs de l’Association parmi les responsables fédéraux nationaux.

Présidence et Vice-présidence alternées de mai 2019 à mai 2020

Président : Jacques LAUVERGNE (Employeur)

Vice-président: Xavier LE COQ (Salarié)

Administrateurs Employeurs : Jean-Baptiste ERTLE, Jacques LAUVERGNE, Tristan LORMEAU et Mireille RANDRETSA

Administrateurs Salariés : Lionel BELLOTTI, David CUVELIER, Alain LAROSE et Xavier LE COQ

Pour le GESiM :  Emmanuelle CHAPELIER (Déléguée Générale)

 Objet de l’Institution

L’IPSI est une institution paritaire née le 6 décembre 2018 de la fusion absorption de l’IPCS par l’IPSAS.

Cette nouvelle institution a pour objet :

  • de contribuer à l’amélioration des dialogues (social, professionnel et stratégique) dans les entreprises,

  • de promouvoir un management responsabilisant, valorisant et source de performance dans la durée,

  • de promouvoir un management par les compétences, avec son impact sur l’organisation du travail,

  • de contribuer à toutes les innovations et expérimentations en matière sociale,

  • d’anticiper les évolutions nécessaires à la représentation collective dans les entreprises,

  • d’observer voire d’anticiper les mutations sociales et leurs conséquences,

  • de promouvoir les dispositifs favorisant le renouvellement génération­nel et l’attractivité de l’industrie, et de façon plus globale à s’intéresser à l’ensemble des sujets dans le champ des Ressources Humaines (organi­sation du travail, gestion des compétences, formation…).

Observatoire Paritaire des Mutations Industrielles

L’IPSI a d’ores et déjà signé un partenariat avec l’IAE de Paris pour la création d’un Ob­servatoire Paritaire des Mutations Industrielles (OPMI).

L’accélération des mutations et leur change­ment de nature, l’évolution du contexte régle­mentaire qui laisse désormais plus d’initiative à la négociation entre partenaires sociaux pour imaginer des solutions innovantes au plus près du terrain laissent entrevoir un nouveau champ d’observation, de recherche et d’expé­rimentation.

Pour ce faire, en partenariat avec la chaire MAI Mutations-Anticipations-Innovations rat­tachée au Laboratoire de Recherche de l’IAE de Paris, l’IPSI coanime un observatoire pari­taire des mutations et de leurs modalités de régulation.

La question de l’employabilité a été retenue par l’OPMI comme premier axe de recherche.

En effet, les acteurs économiques (pouvoirs publics, employeurs, syndicats…) sont de plus en plus nombreux à considérer le développe­ment de l’employabilité comme un enjeu com­mun aux entreprises et aux salariés dans les phases de mutations. De fait, la notion appa­raît en bonne place dans les dispositifs publics et dans les accords d’entreprises consacrés à la gestion anticipée ou réactive des mutations.